UN EVENEMENT :

 Télécharger le texte en pdf

Après la sortie d’ « En guise de bonjour » au printemps 2011, j’ai fait ce que les mamans appellent un « baby blues ».
Il me fallait me remettre au travail vite pour ne pas rester sur un sentiment amer.
C’était le moment de faire une meilleure synthèse de mes textes et de mes musiques.
La première nouvelle chanson apparut l’été 2011 : « Un Evénement » La venue de cette chanson m’a apaisé, elle symbolisait une nouvelle ère pour moi…

MA P’TITE LOUPIOTE :

Télécharger le texte en pdf

« Loupiote » a suivi ce même été, elle souligne une notion de manque, ces instants où l’on se demande sérieusement si la « fraîcheur » que nous possédions allait un jour réapparaître.
Au moment d’enregistrer cette chanson, chez moi, je ne voulais pas utiliser de sons préenregistrés, j’ai donc fait la grosse caisse avec du carton, la caisse claire avec un Kayamb réunionnais, les casseroles de ma cuisine en guise de percussions qui s’avéraient être accordées en Fa dièse majeur (tonalité du morceau), ce fut si encourageant, que l’idée d’enregistrer tout l’album dans cette configuration me parut évidente.

GRINCEMENTS :

Je sors de chez moi avec une housse de basse que j’utilise rarement, l’attache plastique au niveau de mon épaule grince à un volume démesuré et au bout de quelques mètres je constate que si je marche de manière régulière, le rythme est bien distinct. Je l’enregistre avec mon téléphone, puis quelques temps après, j’y ajoute le Bombo et la guitare électrique.

L’ENIEME :

Télécharger le texte en pdf

Les deux premières phrases de cette chanson me sont apparues en 1999 ou 2000… Le sujet m’a régulièrement trotté dans la tête sous différentes formes pendant presque douze ans.
C’est pendant une tournée l’été 2012 avec le groupe « Mabreuch » que dans le camion (je kiffe écrire dans le camion, dans le train, entouré des potes…) l’idée de chanter ce texte en valse m’a débloqué la situation. J’avoue que c’était bien jouissif de tracer ce texte grâce à ces années de maturation…

PALPING BOY :

Télécharger le texte en pdf

Octobre 2011, je passe quinze jours dans la maison du grand « Chili the most » saxophoniste avec qui nous entretenons des liens fraternels, créés au cours des tournées du non moins grand Juan Rozoff.
Il vit avec femme et enfants à Berkley, dans la banlieue nord de San Francisco. C’est en ce havre de paix que « Palping Boy » m’est venu.
C’est comme ça je surnomme mon cousin Yoan qui est particulièrement tactile.
Je le suis aussi. Je me saisis physiquement volontiers des gens que j’aime.
Je pense à Mathieu Chedid aussi qui est un vrai « Palping Boy ».
La phonétique de ces mots, palping et tactile me plaisait beaucoup, Je me devais d’en faire une chanson.

LA PLUIE :

Télécharger le texte en pdf

Seconde chanson écrite aux États Unis, mais à Los Angeles cette fois, chez Boutin’s Family.
Ce sujet collait bien avec l’idée que je me faisais de mon futur projet…
Encore une fois, le sujet m’a longtemps hanté, avant que je n’arrive à cibler dans mon esprit une ou deux personnes de mon entourage, pour m’aider à préciser l’aspect « 4 vérités » qu’on peut parfois balancer à nos amis chers.

CLIM :

Juillet 2013, j’enregistre dans le studio de mon ami Julien Tekeyan, pour Nevedya Moonrose et comme les machines génèrent beaucoup de chaleur, la clim est de rigueur.
Dans le couloir était la deuxième partie de la clim, l’extracteur, qui faisait ce son mouillé et rythmé, je me suis empressé de l’enregistrer. J’ai plus tard ajouté une basse et une guitare bien funky.

QUI C’EST QUI SAIT OÙ C’EST ?

Télécharger le texte en pdf

Le sujet a surgi l’année 2008, pour n’être traité, avec mon ami Roch Havet, qu’en 2013.
Je suis ravi de sa forme légère, et de son fond inépuisable… Roch va se rendre une fois de plus indispensable, je l’incite donc à venir mettre son grain de sel partout où ça lui chante sur le disque qui, grâce à lui, va prendre bien meilleure forme à mes yeux.

VENTILO :

Un soir en arrivant dans mon appart, j’entends ce ventilo sur le toit de l’immeuble d’en face.
Plus tard je me rend compte que les temps forts, sont toujours aléatoires, et que ça groove plutôt grave… Plus tard encore, le ventilo tourne toujours et je me précipite sur mon téléphone pour l’enregistrer en me reprochant de ne pas l’avoir fait plus tôt. Ce n’est que quelques mois après que j’y ai ajouté la basse.

ELLE PART :

Télécharger le texte en pdf

Quand mon père m’a demandé une musique pour sa pièce de théâtre, j’ai composé ce thème clarinette qui fonctionnait en 3 temps ou en 4 temps…
Le côté mélancolique et solennel de cette mélodie était tout à fait adapté pour parler d’une femme, une femme belle et élégante, qui part car elle est désespérée…
J’ai entamé le texte en septembre 2010 et jusqu’à juillet 2014 je n’ai cessé de le retravailler.
J’ai eu peur de cette chanson et de sa présence dans l’album…
J’aimais l’idée de dire « elle part » alors que dans cette histoire c’est lui qui aurait dû partir.
J’aimais aussi le fait de raconter assez froidement la situation, et de dire « elle » dans la 1ere partie où le gars voudrait la retenir, puis « tu » dans la seconde où le gars dit qu’il doit la laisser partir…
J’aimais tout ça mais il me manquait le détail, quelque chose à pointer du doigt qui, de par son aspect anodin, rappelle la gravité de la situation…
C’est lors d’une conversation en voiture avec ma compagne au printemps 2014 que j’ai constaté que je tripotais un briquet pendant que nous parlions, et que comme elle conduisait, je ne pouvais pas la prendre dans mes bras ou entrer physiquement en contact avec elle, c’est donc ce briquet que je serrais fort comme si c’était lui qu’il fallait rassurer…

ALARME :

Après un concert avec Fugain, je suis seul dans ma voiture et j’entends cette alarme…
J’ai halluciné sur le coté hip hop de cette sirène et sur le fait que je l’entendais de super loin…

L’HYMNE A LA LOOSE :

Télécharger le texte en pdf

La musique a été trouvée bien avant le texte…
En 2008 je travaillais avec Maureen Angot et elle semblait s’intéresser à cette mélodie…
Je savais qu’il me serait difficile d’écrire un texte aussi efficace que cette musique, mais Maureen me dit : « Allez, fais-moi un texte là dessus ! » Et j’ai cherché… cherché en me disant : « Qu’est ce que je pourrais chanter de très fédérateur ? Qu’est ce que je pourrais chanter les bras ouverts ? »
Et soudain me vient : « La Loose » Mort de rire, je trouve ça aussi léger que fédérateur ! Mais Maureen me dit : « Je ne pourrais pas chanter ça ! » « Pas de souci, lui dis-je, je la garde pour moi ! »
La chanson parlait à l’époque d’un gars un peu gauche pour lequel le narrateur ressent de la compassion. Là aussi j’étais insatisfait, je n’étais pas allé au bout du sujet.
En 2013 je demande à Roch de réécrire le texte avec moi pour en faire une chanson tellement fédératrice qu’elle paraisse comme un vrai discours politique.

WHAT DO YOU WANT :

Télécharger le texte en pdf

Au printemps 2010, Roch Havet organise un cabaret au Limonaire avec quelques-uns de nos amis troubadours, au cours de cette soirée, Roch nous a donné quatre accords à faire tourner sur cette tirade mythique de l’ancien président. Nous l’avons réitéré plusieurs fois lors de jams divers, et les retours étaient fort sympathiques.
Au cours de nos sessions de travail sur mon disque avec Roch, je lui ai demandé s’il ne voyait pas de problème à ce que nous fassions un petit interlude de cette chanson insolite…

CES GENS LA / ET PUIS… :

Je voulais une reprise… Il y a tellement de chansons que je connais par cœur et que j’interprète à ma sauce… J’avais testé ce morceau plusieurs fois sur scène, mais quand je l’ai maquetté j’avais un petit souci sur le pont, le couplet de Frida…
C’est une fois de plus Roch qui a débloqué la situation en me disant que ce couplet pouvait être une confidence, un aveux du bout des lèvres…
Lors de l’enregistrement, j’ai continué de jouer le Bombo après la fin de la chanson parce que je voulais avoir des séquences longues pour pouvoir piocher dedans, j’ai fait de même avec la guitare…
J’aimais l’idée que ce morceau dure comme s’il ne devait jamais s’arrêter…

GERTRUDE :

Télécharger le texte en pdf

Première chanson co-écrite avec Roch, l’envie d’écrire le texte le plus phonétiquement moche qu’il soit nous faisait chialer de rire…
Nous nous y sommes remis maintes fois, nous avons entamé d’autres morceaux entre temps comme « Qui c’est » ou « La loose » mais nous revenions régulièrement sur « Gertrude ». L’écriture de tous ces textes avec Roch nous a value d’incroyables barres de rires.

 

One thought on “Histoire des chansons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *