En guise
de bonjour

Guillaume Farley
En guise de bonjour
Guillaume Farley
En guise de bonjour
Guillaume FarleyEn guise de bonjour
Guillaume Farley
Le soir je sombre
Guillaume FarleyLe soir je sombre
Guillaume Farley
Pour que la paix règne
Guillaume FarleyPour que la paix règne

Disponible sur

A propos

Label: Autruchon Productions
Date de sortie : 2011
Crédits : Produit par Stéphane Cusac pour Autruchon Productions.
Réalisé par Christian Lachenal et Guillaume Farley.

Enregistré au studio « Le Chantier » à Montreuil par Christian Lachenal, entre février 2008 et mars 2010. Sauf cordes enregistré par Christian Lachenal et Benjamin Constant.
Mixé par Marlon B. au studio Magnetica.
Masterisé par ?

Conception pochette : Seb Merlet, Youri Zakovitch et Guillaume Farley.
Photos : Youri Zakovitch.
Graphisme : Seb Merlet, Gros et détails

Julien Agazar : piano (1) rhodes (7, 8, 9) clavinet (5, 8) moog (2, 4, 6, 7, 8, 10) juno (4, 7, 8) B3 hammond (10) et autres synthés divers.
Roman Chelminski : guitare électrique (8).
Lawrence Clais : batterie (1, 2, 4, 6, 7, 9, 10).
Benjamin Constant : vibraphone (6), piano (11), arrangements cordes (3, 11).
Olivier Hestin : batterie (3, 5, 8) percussions (1, 2, 3, 4, 5, 8, 10).
Simon Andrieux : trombone, tuba et soubassophone (2).
Quatuor Bedrich : Jacques Gandard : violon
Aya Hasegawa-Sabouret : violon
Julien Gaben : violon alto
Nicolas Carpentier : violoncelle
Christian Lachenal : programmations.
Guillaume Farley : voix, chœurs, basses, guitares acoustiques, guitares électriques, sticks (2, 4) synthés additionnels (6, 9, 10).

Guest :
Gérôme Gallo : chœurs (1).
Philémon : voix (10).
Bruno Salomone : voix du médecin (5).
Jean-Pôl Tronic : voix du producteur (5).
Sandra Nkaké : voix de l’épouse (5).

Les Paroles

Elle en a marre des mots
De tous ceux qui suent sang et eau
Pour de brefs instants

Elle est gavée par les images
Les belles métaphores sur la plage
Trouvées par des galants

Elle déteste les déclarations
Et toutes les formes express de passion
Si peu gratuites

Elle a horreur des mecs qui branchent
De tous ceux qui reluquent pas mal ses hanches
Elle prend la fuite

Son regard n’est pas en séduction
Elle observe d’une façon
Elle dit : « La passion d’accord mais pour quoi faire ?
C’est d’l’énergie foutue en l’air... »

Elle ne souhaite pas que je l’emmène
Ni même quelconque énergumène
Dans des pays lointains

Je pense qu’elle aimerait plutôt
Que je laisse suspendre mon manteau
Sur une chaise, dans un coin

Refrain

Elle a du mal à parler d’elle
Sauf des détails superficiels
Sans importance

Mais elle évolue, elle le sait bien
Ses choix ne s’ront p’têt’ plus valables demain
Mais elle se lance

Refrain

Elle ne rêve pas d’être une star
Elle s’fout de c’qu’elle va faire plus tard

TELECHARGER LE PDF

Comme je ne capte pas
Mon câble d’autrefois
Se met à me manquer comme personne

Comme personne mais pas autant que toi
Et Dieu sait qu’ici bas
La moitié restante pèse des tonnes

En c’moment le seul moyen
Que j’ai pour te garder
C’est t’appeler avec cet objet

Entre nous, c’est pas la joie
Entre nous, ça ne va pas
Ok, tu sais, on va parler

Rien ne sonne
V’là le hic
Ni la zik
Ni mon phone

Toutes les deux secondes on est coupés
Alors faut se rappeler
Dans les converses, ça fout la zone

Les choses étaient en train
De glisser dans mes mains
Alors j’ai balourdé mon phone

Refrain

J’crois qu’j’vais bientôt laisser tomber
Sinon j’vais m’énerver
Il faudrait p’tet que j’me détende

J’crois qu’j’vais m’choper une p’tite Wendy
Ou bien une p’tite Molly
J’leur montrerai mon Disneyland

Refrain

Elles ont mon numéro depuis
Elles ont mon portable aussi
Elles ont dit : « Donne-moi ton téléphone »

Maintenant j’peux plus appeler
Mais jamais dérangé
Je m’demande si c’est pas moi qui

TELECHARGER LE PDF

Madame mon travail n’est pas fait
D’ailleurs je ne le fais jamais
Ce n’est pas pour vous jouer un tour

Sans vouloir faire diversion
Avec de vieilles questions bidon
Dites-moi quand est-ce qu’on fait l’amour

Puisque vous êtes belle femme
Oublions un peu le programme
On n’a qu’à dire que c’est dans le cours

Ce serait d’l’enseignement privé
Pendant le temps de la récré
Plutôt qu’se faire chier dans la cour

Mais faire l’amour…
Quand est-ce qu’on fait l’amour ?

D’accord pour les gilets de sauvetage
Ok le train d’atterrissage
J’ai bien vu les sorties de secours

Le décollage était parfait
Plateau-repas, c’est bon, c’est fait
Maintenant quand-est ce qu’on fait l’amour ?

Disons que le trajet est long
Que votre tailleur, vos talons
Vous gêneront jusqu’à Singapour

Car le personnel navigant
Est parfois tellement méritant
Ce serait un juste retour

De faire l’amour…
Quand est-ce qu’on fait l’amour ?

Dans le couloir des urgences
Je m’disais qu’j’avais plus de chance
Que certaines personnes alentour

Une infirmière délicieuse
Me traite comme une pierre précieuse
Me dit de sa voix de velours :

« Il faudra longtemps patienter
Car nous sommes très occupés »
J’lui dis : « Pas grave ! On fait l’amour ? »

Pour me répondre elle me sourit
Comme si j’allais perdre la vie
Comme si c’était mon dernier jour

D’un petit sourire attendri
Comme si j’étais très très gentil
Comme si j’avais beaucoup d’humour

Mais faire l’amour…

Mais je sais bien qu’ça n’se fait pas
On n’s’abandonne pas comme ça
Même avec les plus beaux discours

Et je ne l’ai jamais posée
Car pas une fois j’n’ai osé
Faire l’amour en guise de bonjour

Mais faire l’amour…

TELECHARGER LE PDF

Elle regardait son blouson
Elle était seule
Alors moi comme un con
Munis de ma grande gueule
J’suis allé taper la conversation

Elle n’était pas bien canon
Lookée d’une sale manière
Deux beaux yeux marrons
Avec un genre ultra vulgaire
Sans savoir pourquoi j’voulais voir le fond

Est-ce que je perdais mon temps
À chercher qui il y avait dedans
En tout cas j’étais le premier
Elle n’a pas pris un instant
Pour voir qui il y avait devant
Parce que j’étais bien le premier
À m’y intéresser

Moi, j’me posais des questions
Sur mon comportement
J’me disais : Pourquoi donc
J’lui donnerais pas c’qu’elle attend
J’vais encore passer pour l’dernier des bouffons

Elle m’a demandé pourquoi
J’venais lui prendre la tête
Pourquoi tant de blablas
Pour s’enfermer dans les toilettes
Elle m’a dit : « Qu’est-ce que t’as, t’es puceau ou quoi ? »

Refrain

J’ai failli être malpoli
Et puis j’me suis ret’nu
Mais j’lui ai quand même dit
Qu’c’est pas pour ça qu’j’étais venu
C’était plus pour qu’elle me raconte sa vie

Puis, la v’là qui s’intéresse
Aux bourrins d’à coté
Qui reluquaient ses fesses
En f’sant des vannes d’écervelés…
Ah putain comment ça m’a mis les caisses

Refrain

TELECHARGER LE PDF

Je n’sais
Pourquoi je viens
Je croyais
Que ça me ferait
Du bien
Rien
N’y paraît
J’y mets du mien
C’est mon jardin
Secret

Je ne sais pas pourquoi je viens
Non pas que je n’aime pas les tiens
Je pense être bien à ma place
Avoir trouvé mon espace
Mais il évoluera demain
Car tu sais, demain je reviens

Refrain

Tu n’apprécieras ma présence
Qu’en goûtant à quelques absences
Je n’créerai pas d’incidents
Pour rendre le moment excitant
Nous n’avons pas les cartes en mains
Nous suivons le chemin commun

Refrain

Ce n’est pas des moments pour nous
Pour voir jusqu’où je tiens le coup
Une épreuve relationnelle
Pour dire : « Ca y est c’est officiel »
Au début c’était rien du tout
Aujourd’hui ça me coûte beaucoup

Refrain Adlib

TELECHARGER LE PDF

En me levant je sais
Que tout ce qui me plaît
C’est d’être du matin
De penser à demain

En me levant je fuis
Celui qui cette nuit
Sans aucune vertu
Touchait plus que son dû

Lorsque le jour avance
Ma raison se dépense
Et, réduite à néant
Dès le soleil couchant

Mon regard se ternit
Et s’attarde au mépris
Des dangers alentour
Sur les femmes des faubourgs

Le soir, je sombre
En avançant dans l’ombre
En descente de rues
Assoiffé d’inconnu
Quand arrive la nuit
Je rêve d’interdits
Épris de rock n’roll
Attiré vers l’alcool

Un breuvage et puis deux
Appellent de mieux en mieux
La débauche totale
Et l’instinct animal

Et je regarde ces verres
Torpiller mon salaire
Remerciant cette ivresse
De m’offrir une caresse

Pour me couper du monde
Contre une brune ou une blonde
Par démons et par vaux
Être toujours nouveau

Saccager mon terrain
Comme s’il ne valait rien
Le cédant, le bradant
Même pas au plus offrant

Refrain x 2

Plus aucune image de moi
Blottis dans n’importe quels bras
Désormais, plus rien à défendre
Rien d’autre à offrir que des cendres

Faites que le jour ne se lève pas
Le temps d’aller encore plus bas
Je sens que le diable m’emporte
De lui avoir ouvert ma porte

Refrain x 2

TELECHARGER LE PDF

Hmm y’a danger
Si tu m’laisses te toucher
Tu n’pourras plus te passer de moi
Hmm y’a danger
Si tu m’laisses te toucher
P’tit à p’tit tu seras ma proie

Mon corps fait zéro gramme
Mon corps fait zéro kilo
Et l’encéphalogramme
Affiche un sérieux niveau

Tu défies la loi du temps
Et celle de l’apesanteur
Car en deux temps, trois mouvements
Tu fais monter la chaleur

Refrain

Un réel manque de tact
M’autorise une attaque frontale
Pour entrer en contact
Avec vous, créature fatale

Il est encore temps de fuir
Encore temps d’te protéger
Ou, me dire de ne pas revenir
Car il y a vraiment danger

Refrain

Philémon : Peut-on partager
La douceur de cet impact
Garder cette pensée
J’aimerais qu’tes envies restent intactes
Je sens ton énergie qui s’articule
Sache que le toucher devient l’un des sens qui brûle
Une fois parti je n’peux rien rectifier
Ne t’approche pas car tu pourrais t’électrifier

C’est bien c’que j’pensais
Tu commences à te sentir bien
Je ne réponds plus de rien

TELECHARGER LE PDF

Vous m’avez l’air bien fatigué
Et vos sérieux problèmes de peau
Sont tout comme vos problèmes de dos
Le fruit d’une vie bien débauchée

Vous n’avez cessé de fumer
Et vous n’avez cessé de boire
C’est bien d’être venu me voir
Mais j’vous conseille de consulter

Tout reste à faire tout l’temps
Mais à partir de quand
Si tout c’qu’on a d’jà fait
Ne servira jamais
Tout reste à faire tout le temps
Mais à partir de quand
Et si j’recommençais
Pour que tout soit parfait

On devait parler finitions
Mais devant le boulot proposé
Je remets tout direct en chantier
Et on va parler fondation (mais, on avait dit que…)

Ton équipe là, elle est sympa
Mais prenons des professionnels (mais je… Bon ben Ok)
Pas de chichis relationnels
Pas de temps à perdre avec ça (ben je… Ok d’accord)

Si tu veux faire ce métier
J’veux dire toucher vraiment les gens (Ok, oui…)
Il faut signer ce document
Le reste, je m’en chargerai (Wow)

Refrain

On pourrait dire que tu me vois
Mais tu ne me regardes plus
Je me demande si tu y crois
Car on se perd un peu de vue
Alors ne te repose pas
Sur ce que nous avons vécu

TELECHARGER LE PDF

Problèmes de flemme
Notre envoyé spécial
Bien que n’ayant aucun mal
En relations humaines

S’immisçait au mieux
Dans les quartiers chelous
Où des pas gentils du tout
Rendaient les lieux douteux

Le souci de l’ami
Était ponctualité
Des problèmes à se lever
Puisque adepte des nuits

Le feu de l’action
Lui échappait toujours
Alors il cherchait recours
Au bar des environs

Et c’est là que la pêche est bonne
Là que la tchatche est épaisse
En échange de quelques Guinness
On l’aurait cru autochtone
Oh oh la pêche est bonne

Son grand patron
Le plus heureux des hommes
Payait de fortes sommes
Les articles marrons

Tout joyeux du boulot
De notre ami qui travaille
Sans repasser au bercail
Lui en redonnait aussitôt

Et il était reparti
Pour d’autres contrées lointaines
Pour rater la fameuse scène
Mais connaître les avis

Car le feu de l’action
Lui échappait toujours
Alors il cherchait recours
Au bar des environs

Refrain

Les à-côtés
Des actualités
Les opinions
Des manifestations
Les témoignages
Pas les images
Jamais sur le moment
De l’événement

Refrain Adlib

TELECHARGER LE PDF

Qu’ai-je bien pu faire pour que rien ne baigne
J’aurais tout tenté pour que la paix règne
Et si maintenant tout est terminé
Je caresse une petite culpabilité

Y’a un max de meufs ici
J’crois qu’j’vais consommer
Avant d’me consumer
J’ai l’œil qui fait « bli »
Comme s’il était fracturé

J’ai pas un max de chance ici
Moi qu’aime bien tchatcher
Obligé d’hurler
Haleine de yéti
Vu comment j’vais tiser

Refrain

Alors mec t’es cap ou t’es pas cap
Tu veux qu’les autres disent de toi
Que t’es une fiotte ou quoi ?
Ta gonzesse te laisse et te blesse
Alors nous tap’pas d’caisse
Sur tes histoires de fesses
Pas cap pas d’couille c’est la fiotte
Qui s’tape un flop devant ses potes
Fredonnant un chorus de glotte
Mais qu’est ce que t’attends du gland
Pour lui rentrer d’dans méchant !

Refrain

J’t’ai pas d’jà vu samedi parc’que c’était soirée mousse
- Heu… Ouais.
Y’avait un mec qui t’ressemblait, il était trop gnon-mi
- Heu… Ouais.
T’sais pas c’qu’elle m’a dit Sophie, non pas la blonde, la rousse
- Ah ! … Ouais.
Elle m’a dit que trop elle aimait ton copain le tout petit
- Ah ! Excellent, excellent !

Ici moi j’viens tout le temps parc’que j’connais l’DJ
Y passe du trop bon son, c’est pas comme l’autre d’avant
Ouais nan parc’que souvent l’aut’il est au taquet
Y met toujours à fond et c’est pas trop kiffant

Refrain

TELECHARGER LE PDF

En sortant de chez ma mère
Le matin, pour l’école
Je f’sais carrément demi-tour

J’me la f’sais buissonnière
Au risque qu’on me colle
Jusqu’à la fin de mes jours

Dieu comme j’avais les caisses
D’aller poser mes fesses
Dans leur microsociété

Je n’jouais pas au héros
Je cultivais les zéros
Mais au moins, j’faisais pas chier

J’étais ailleurs
Près du radiateur

Prendre la fuite
Courir me cacher
Mais pourvu qu’on m’évite
Me faire oublier
Même si j’avais tant souhaité qu’on me voie
Continuer de rêver caché dans un coin de chez moi

Y’en a qui se démènent
Quand ils sont contrariés
Moi, impossible de me défendre

Je m’repassais les scènes
Mille fois détaillées
C’est tout c’que je daignais apprendre

J’m’imaginais avoir
La répartie d’Audiard
Ayant toujours le dernier mot

Je rêvais de séduire
Celles qui venaient me dire
Qu’elles étaient love de mes teupos

J’m’y prenais pas bien
J’me sentais moyen

Refrain

TELECHARGER LE PDF

Faites le savoir sur